Apri il menu principale

Simon-Pierre Mérard de Saint-Just

scrittore francese

Simon-Pierre Mérard de Saint-Just (Parigi, 1749Parigi, 17 agosto 1812) è stato uno scrittore francese.

Fu Maître dell'Hôtel del Monsieur Luigi Stanislao di Borbone, conte di Provenza, futuro re di Francia.[1]

Amico e seguace dell'astronomo Jean Sylvain Bailly, fu anche il suo primo (nel 1794) e più affidabile biografo. Scrisse in versi e in prosa anche su soggetti mondani con facilità, fantasia e approvazione, ma senza assicurarsi un successo duraturo. Scrisse inoltre varie opere a carattere licenzioso.

Sposò Anne-Jeanne-Félicité d'Ormoy (1765-1830) con la quale nacque anche una forte complicità letteraria.

OpereModifica

  • Dialogue en vers, pour célébrer nos victoires et la paix ; suivi d'un divertissement en musique et danses.
  • Les Beaux noeuds, ou l'Amour et la vertu.
  • Couplets chantés dans un dîner fraternel, à Crépy, l'an 3e de la République française.
  • Le Théatre gaillard, 1776.
  • Folies de la jeunesse de Sir S. Peters Talassa-Aitheï, 1777.
  • Oeuvres de la marquise de Palmarèze : Espiègleries, joyeusetés, bons-mots, folies, vérités de la jeunesse de Sir S. Peters Talassa-Aitheï, 1777.
  • A présent on peut nous juger ou Pièces relatives à des vers insérés dans l'Almanach des Muses, année 1779, 1779.
  • L'occasion et le moment, ou Les petits riens, 1782.
  • Sept et le va à l'as de pique, ou le Ponte en bonne fortune, anecdote parsemée de contes en vers, 1784.
  • Lettre au comte Auguste Nadaillan, sur le goût des livres, 1785.
  • Éloge de Jean-Baptiste-Louis-Gresset, 1785.
  • Chansons, 1786.
  • La Matinée libertine ou les Moments bien employés, 1787-1788.
  • Le Calembourg en action, 1789.
  • Son bouquet et vos étrennes, hommage offert à Madame Bailly, épouse de M. Bailly... maire de la ville de Paris, 1789.
  • L'esprit des moeurs au XVIIIe siècle ou La petite maison, 1790.
  • Les Hautes-Pyrénées en miniature, ou Épître rimée en forme d'extrait du beau voyage à Barège et dans les Hautes-Pyrénées de J. Dusaulx, 1790.
  • Manuel du citoyen, 1791.
  • Fables et contes en vers, 1792.
  • Éloge historique de Jean-Sylvain Bailly au nom de la république des lettres, par une société de gens de lettres, suivi de notes et de quelques pièces en prose et en vers, 1794.
  • Lettre en prose et en vers, à Madame Julie D. Ch. M. de R., 1794.
  • Mes espiégleries, ou Campagnes de l'abbé de T***, 1797.
  • Imitation en vers français des Odes d'Anacréon, 1798.
  • Le Petit Jehan de Saintré et la Dame des belles cousines, 1798.
  • Mélange de vers et de prose, 1799.
  • Contes et autres bagatelles en vers, 1800.
  • La Courtisane d'Athènes, ou la Philosophie des Grâces, conte dialogué en vers libres ; suivi de poésies diverses, 1801.
  • Jean Hervez. Le Parc aux cerfs et les Petites maisons galantes, d'après les mémoires, les rapports de police, les libelles, les pamphlets, les satires, chansons du temps, 1910 (opera postuma).
  • Le Joujou des demoiselles. Le Calembourg en action, 1911 (opera postuma).

NoteModifica

  1. ^ Joseph M. Quérard, La France littéraire ou dictionnaire bibliographique des savants, historiens.

Collegamenti esterniModifica

Controllo di autoritàVIAF (EN44333051 · ISNI (EN0000 0000 8377 5688 · LCCN (ENn87894090 · GND (DE1055093680 · BNF (FRcb121339202 (data) · CERL cnp01982764 · WorldCat Identities (ENn87-894090